Cupidon injecte la faille Heartbleed dans les routeurs WiFi et Android

Un chercheur en sécurité portugais a découvert une méthode d’attaque baptisée « Cupidon » basée sur la faille Heartbleed. Le vecteur ici n’est pas le web, mais le réseau WiFi et les terminaux Android.er2

En sismographie, on appelle cela les répliques. Il y a 7 semaines le monde découvrait une faille répondant au nom de Heartbleed. La vulnérabilité référencée CVE-2014-0160 permet à des pirates d’accéder aux informations personnelles (jusqu’à 64 Ko de données) et chiffrées des utilisateurs lors de transactions en ligne. Le trou de sécurité touche le logiciel OpenSSL chargé de protéger login de connexion, mot de passe, numéro de carte bancaire et autres données depuis le serveur qui héberge la transaction en cryptant la communication réalisée depuis le terminal (PC, tablette, smartphone…) sous protocole SSL/TLS.

Lire la suite