Google et Facebook se prépareraient maintenant à proposer un compte pour les enfants

Des comptes Google pour les moins de 13 ans, pourquoi pas ?

Loupe Google Pixabay Google se préparerait maintenant à proposer un compte pour les enfants

Encore une fois, on évoque le développement de produits Google taillés pour les enfants. Cette fois-ci, c’est le Wall Street Journal qui dévoile des informations sur le sujet, obtenues grâce à des sources proches du dossier.

La Firme de Mountain View envisagerait de proposer des comptes aux enfants de moins de 13 ans. Au pays de l’Oncle Sam, ces derniers sont protégés par une loi connue sous le nom de Children’s Online Privacy Protection Act. Celle-ci impose de nombreuses restrictions quant à la manière dont les données sur les internautes de moins de 13 ans sont collectées et utilisées. Par ailleurs, les présumés plans de Google font déjà l’objet de nombreuses critiques à cause des questions liées à la vie privée des enfants.

Mais le fait est qu’actuellement, de nombreux enfants n’ayant pas encore l’âge légalement requise sont déjà enregistrés sur des services de Google (et pas seulement).

L’idée serait donc de proposer une solution qui va permettre aux moins de 13 ans d’accéder à des produits Google comme YouTube ou Gmail, tout en respectant les règles en vigueur.

Plus précisément, il s’agirait d’un système de comptes qui va permettre aux enfants de s’inscrire (après accord parental) et qui va permettre aux parents de contrôler les activités des enfants sur les services de Google, de paramétrer les comptes ainsi que d’avoir un œil sur la collecte des données personnelles. Pour le moment, tout ceci n’est pas encore officiel.

Facebook pourrait également un jour intégrer de nouvelles fonctionnalités qui lui permettront de s’ouvrir à une population plus jeune.

Twitter Facebook Applications Pixabay Voici comment Facebook pourrait souvrir aux plus jeunes

Comme vous le savez, il y a un âge minimum à avoir pour pouvoir s’inscrire sur Facebook. Cela est dû aux différentes règlementations des pays qui limitent les collectes d’informations sur les mineurs les moins âgés et imposent des accords parentaux. Du fait de ces contraintes, Facebook et ses compétiteurs évitent généralement cette catégorie d’âge.

Mais dans la pratique, de nombreux mineurs, qui n’ont pas encore l’âge requis, s’inscrivent en mentant sur les formulaires. Parfois, ceci se fait même avec le feu vert des parents qui n’y voient pas de réels inconvénients.

Comme les plus jeunes semblent avoir de plus en plus avoir envie de se connecter au réseau social et que, de son côté, Facebook pourrait générer encore plus de revenus en accédant à cette population, il se peut qu’un jour, l’âge minimal requis à l’inscription soit réduit. Dans ce cas, Facebook devra forcément adapter son service aux nouvelles contraintes et d’après un brevet qui a récemment été rendu public, voici comment il pourrait s’y prendre.

Le brevet en question décrit une méthode qui permettrait alors de vérifier la filiation à partir des comptes Facebook des parents. Le compte de l’individu âgé de moins de 13 ans (par exemple aux Etats-Unis) serait ainsi lié aux comptes des parents, qui seront capables de contrôler le compte et surtout les paramètres de confidentialité.

Pour le moment, il s’agit juste d’un simple brevet et il n’est pas du tout certain que le numéro un des réseaux social va l’utiliser. Néanmoins, ceci illustre bien le désir de Facebook de voir un jour ces enfants se connectés à ses services.

 

Sources : Presse-citron.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>