Le co√Ľt de la cybercriminalit√© √©valu√© √† plus de 400 milliards de dollars par an

nullSelon le rapport du Center for Strategic and International Studies (CSIS) de l’√©diteur en s√©curit√© McAfee, les activit√©s cybercriminelles couteraient entre 375 et 575 milliards de dollars par an, pour une moyenne estim√©e √† 445 milliards de dollars. Les pays d√©velopp√©s sont ceux qui cumulent les plus grosses pertes.

Malwares, botnets, espionnage en ligne et vol de donn√©es : la cybercriminalit√© est d√©sormais un combat permanent sur la Toile, autant pour les particuliers que les entreprises et les gouvernements. Dans le rapport publi√© par le CSIS, nomm√© Net Losses: Estimating the Global Cost of Cybercrime, le centre d’√©tudes dresse un bilan financier alarmant malgr√© de nombreuses zones obscures.

Le CSIS admet en effet d’embl√©e qu’il est difficile de savoir avec pr√©cision quel impact financier la cybercriminalit√© a sur le monde, et la fourchette d’estimation est large : entre 375 et 575 milliards de dollars par an. L’√©tude se base sur diff√©rentes estimations obtenues sur les march√©s √©tudi√©s, √† savoir des pays √† fort revenus et d’autres √©mergeant, avec des donn√©es gouvernementales et priv√©es. Le bilan le plus pessimiste s’√©l√®ve ainsi √† 575 milliards de dollars, tandis que le cadre d’un sc√©nario plus optimiste flirte avec les 375. Le CSIS dresse un troisi√®me bilan, bas√© sur des moyennes r√©gionales, qui atteint 445 milliards de dollars, soit environ 330 milliards d’euros.

Les pays les plus d√©velopp√©s sont les plus touch√©s, et essuient les plus grosses pertes. Les pays membres du G20 sont notamment des cibles de choix pour les cybercriminels : √† eux 4, le Japon, la Chine, l’Allemagne et les USA cumulent pr√®s de 200 milliards de dollars de pertes. 1,6% du PIB de l’Allemagne est utilis√© pour lutter contre le cybercrime. En France, ce pourcentage est de 0,11%, et le pays compte parmi les moins touch√©s par le ph√©nom√®ne. Et si les √©tats √©mergents sont moins concern√©s pour le moment, ¬ę¬†cela va changer dans la mesure o√Ļ ces pays augmentent leur usage d’Internet et que les cybercriminels d√©placent leurs actions sur les plateformes mobiles¬†¬Ľ commente l’√©tude.

Cybercriminalité

Les activit√©s cybercriminelles p√®sent donc lourd, et menacent m√™me des emplois au sein des entreprises cibl√©es. Aux Etats-Unis, 200¬†000 postes seraient ainsi menac√©s, et 150¬†000 en Europe. Mais m√™me si les soci√©t√©s sont des cibles de choix pour les pirates, les particuliers ne sont pas √©pargn√©s : 800 millions d’internautes seraient ainsi impliqu√©s chaque ann√©e dans des attaques diverses et vari√©es, notamment des vols de donn√©es bancaires : rien qu’aux USA, 40 millions de personnes – 15% de la population – ont √©t√© victimes de vols de donn√©es personnelles par des pirates l’ann√©e derni√®re. A l’√©chelle mondiale, l’impact financier sur les particuliers est √©valu√© √† 150 milliards de dollars √† l’ann√©e.

Des chiffres alarmants qu’il faut prendre avec pr√©caution, dans la mesure o√Ļ il s’agit d’estimations et o√Ļ de nombreuses entreprises et gouvernements ne communiquent pas assez sur l’activit√© cybercriminelle pour dresser un bilan concret. ¬ę¬†Quelques pays ont fait de s√©rieux efforts pour calculer leurs pertes caus√©es par les cybercriminels, mais la plupart ne s’y sont pas mis¬†¬Ľ d√©plore le rapport, qui est le second √† sortir de CSIS. Les diff√©rents constats mis en avant dans ce long document consultable en ligne (PDF) tendent cependant √† prouver que les entreprises et gouvernements ont tout √† gagner √† communiquer et informer au sujet des attaques informatiques, pour travailler √† leur enrayement. ¬ę¬†La cybercriminalit√© est un imp√īt sur l’√©volution, qui ralentit le rythme de l’innovation dans le monde en r√©duisant la r√©mun√©ration des inventeurs¬†¬Ľ souligne Jim Lewis, du CSIS, dans un communiqu√©.

Source : Clubic

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>