Windows 9 : Microsoft est-il capable d’un nouveau miracle ?

Le CES 2014 l’a montr√© : les constructeurs sont d√©j√† pass√©s √† l’apr√®s-Windows 8. Depuis sa sortie, l’OS de Microsoft pi√©tine et provoque confusion et frustration chez nombre d’utilisateurs. L’√©diteur de Redmond ne doit pas sous-estimer le chantier Windows 9 pour rebondir.

Les fabricants d’ordinateurs sont pass√©s √† l’apr√®s-Windows 8. Le fait que Microsoft se soit lanc√© sur le march√© du mat√©riel avec Surface a contribu√© au malaise autour de cet OS. Quoi qu’il en soit, l’√©diteur de Redmond est soumis √† forte pression pour redresser la barre avec Windows 9.

Il faut qu’il donne aux fabricants quelque chose de f√©d√©rateur et aux acheteurs une raison de remplacer leur ordinateur portable vieux de quatre ans qui tourne sous Windows 7. Les utilisateurs et les entreprises ont besoin d’un syst√®me qui leur procure des avantages tangibles.

Windows alterne entre succès et échec

Ce n’est pas le cas de Windows 8. Et si Windows 8.1 apporte un mieux, il n’est pas non plus la panac√©e. Les deux versions combin√©es atteignent tout juste 10 % de part de march√© depuis les 18 mois que Windows 8 est lanc√©. Par comparaison, Windows 7 avait une part de march√© d’environ 30 % √† la m√™me p√©riode de son histoire et a continu√© de cro√ģtre jusqu’√† repr√©senter aujourd’hui pr√®s de 50 % de part de march√© dans l’√©cosyst√®me Windows.

Les inconditionnels de Windows diront que ce n’est pas une si grande surprise, √©tant donn√© que les six derni√®res versions de Windows ont altern√© entre une version √† succ√®s pl√©biscit√©e par le public et une version rat√©e rejet√©e par ce m√™me public. La preuve :

  • Windows 98 a √©t√© un succ√®s.
  • Windows Millenium Edition (Me) a √©t√© un √©chec.
  • Windows XP a √©t√© un succ√®s.
  • Windows Vista a √©t√© un √©chec.
  • Windows 7 a √©t√© un succ√®s.
  • Windows 8 a √©t√© un √©chec.
  • Windows 9… ?

Si l’on suit donc ce raisonnement, Microsoft retrouvera naturellement la voie du succ√®s avec Windows 9. Mais c’est loin d’√™tre une certitude. Pour y parvenir, Microsoft devra probablement faire marche arri√®re sur ses m√©thodes pour imposer aux utilisateurs l’interface Metro, de la m√™me mani√®re qu’il a d√Ľ faire marche arri√®re sur l’informatique de confiance dans Vista, parce qu’elle g√©n√©rait tellement d’avertissements de s√©curit√© que les utilisateurs avaient fini par les √©carter en s√©lectionnant syst√©matiquement « OK ».

Dans les deux cas, Microsoft a surcompens√© pour relever les d√©fis majeurs auxquels Windows √©tait confront√©. Pour Vista, il s’agissait d’affronter les probl√®mes massifs de s√©curit√© qui avaient conduit √† ce que les versions ant√©rieures de Windows deviennent la cible r√©p√©t√©e de programmes malveillants et de virus notoires au d√©but des ann√©es 2000. Pour Windows 8, il s’agissait de r√©pondre √† la menace des tablettes telles que l’iPad qui √©taient en train de grignoter une partie du march√© des PC.

Confusion et frustration des utilisateurs

Microsoft a d√©√ßu l’utilisateur lambda dans les deux cas en ne proposant pas une solution suffisamment simple √† appr√©hender. Vista et Windows 8 ont tous deux engendr√© la confusion et la frustration chez de nombreux utilisateurs. Les d√©partements informatiques s’en sont aper√ßu imm√©diatement, en cons√©quence de quoi les entreprises petites et grandes ont fait l’impasse sur ces versions.

Si Windows 8 dispose d’une petite l√©gion de fans, les chiffres de l’adoption montrent que les utilisateurs lambda de Windows, tout comme les entreprises l’ont rejet√©.

Des consultants nous racontent qu’ils ont √©t√© extr√™mement occup√©s au cours des 18 derniers mois, parce qu’un nombre incalculable de petites entreprises ont achet√© des PC sous Windows 8 et leur ont demand√© de venir installer Windows 7 par-dessus. Des responsables informatiques d’entreprises nous disent qu’ils ne pr√©voient en aucun cas d’installer Windows 8 sur les postes des employ√©s, car il n’y a pas de valeur ajout√©e pour un utilisateur lambda d’ordinateur portable ou de bureau.

Avec Windows 9, Microsoft doit se recentrer sur l’utilisateur standard

Des fans inconditionnels de Windows qui se sont empress√©s d’acheter une machine hybride telle que la Surface de Microsoft, le XPS 11 de Dell ou le Yoga de Lenovo nous expliquent qu’ils sont plus frustr√©s qu’emball√©s par l’exp√©rience d’alternance entre les modes tablette et ordinateur.

L’un des dirigeants que nous avons rencontr√©s au CES cette ann√©e travaillait pour un partenaire d’un des g√©ants des ordinateurs. Il nous a confi√© une histoire similaire : enthousiaste lors de l’achat d’une nouvelle machine hybride, il a admis que l’alternance entre les modes tablette et ordinateur portable √©tait beaucoup moins intuitive que ce √† quoi il s’attendait. Grosse d√©ception. Maintenant, il se retrouve coinc√© avec sa machine.

Ces personnes sont des converties, d√©j√† pr√©dispos√©es √† rester fid√®les √† l’√©cosyst√®me Windows. Pourtant, trop d’entre elles ont du mal √† y adh√©rer. Ce sont ces personnes que Microsoft doit satisfaire avec Windows 9.

En rationalisant, simplifiant et √©purant Windows Vista pour le transformer en Windows 7, Microsoft a fait un travail remarquable. Il ne faut pas le sous-estimer. Il faut toutefois √©galement y reconna√ģtre un repli strat√©gique brillamment ex√©cut√©.

Ne plus imposer de nouveaux concepts d’interfaces inutiles

Dans Windows 9, Microsoft devra probablement op√©rer un nouveau repli. Il lui faudra se recentrer en partie sur les utilisateurs standards d’ordinateurs portables et de bureau qui restent le noyau de sa base d’utilisateurs. L’√©diteur devra mettre l’accent sur ce qu’il peut faire pour leur permettre de travailler plus simplement, plus rapidement et en √©tant plus productifs. Cela impliquera probablement d’int√©grer l’interaction tactile multipoint, les commandes gestuelles de la cam√©ra et la reconnaissance vocale de mani√®re intelligente.

En revanche, Microsoft doit le faire sans imposer aux utilisateurs de nouveaux concepts d’interface √† des endroits o√Ļ ils n’apportent pas forc√©ment grand-chose et o√Ļ ils ajoutent parfois m√™me de la complexit√©.

C’est une t√Ęche titanesque, plus encore que le tour de force que l’√©diteur a r√©ussi entre Vista et Windows 7, et c’√©tait un revirement miraculeux. Il ne faut pas sous-estimer Microsoft, comme il ne faut pas non plus sous-estimer l’ampleur de la t√Ęche.

Source : Cet article est une traduction adapt√©e de « Windows 9: Can Microsoft pull off another miracle? » publi√© sur ZDNet.com.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>